• F050 Les "bimbelotiers" de la ville de LIESSE NOTRE DAME

    F060 Les "bimbelotiers" de la ville de LIESSE NOTRE DAME

     

    Avec  INTERNET , cet article est composé à partir de plusieurs ouvrages sur les jouets donnant chacun des précisions particulières sur le sujet. Je renvoie aussi à des sites INTERNET qui complètent ces informations.

     Deux grands axes d'étude pour ce sujet :

    1) Les fabricants de jouets "pas cher" avec vente sur place.

    2) La production en très grandes séries de ces mêmes jouets avec revente à des grossistes.

    Monica BURCKHART dans son livre   LE JOUET DE BOIS      donne un aperçu géographique de la production de jouets dans la région picarde :

    Les premiers jouets de bois bon marché, réalisés en famille, furent fabriqués dans L'AISNE et vendus à Liesse lors des pèlerinages à la vierge noire.

    Les jouets fendus, crecelles, jacquemarts,balanciers étaient fait à LIESSE, les quilles, toupies, trompettes, étaient tournées à CAPELLE, les pelles et rateaux provenaient de VILLERS-COTTERET.

     

    PRODUCTION "ARTISANALE

     Pèlerinage mondialement célèbre durant de nombreux siècles,(il y a des église et chapelles dédiées à  N.D. de Liesse dans le monde entier Gabon,Canada,Chine,Pérou,Ceylan,Belgique,Malte...) LIESSE était très fréquentée des rois (Catherine de  Médicis fit établir la route de 17 km qui la relie à LAON, Louis XIV y a fait de nombreux pèlerinages durant son régne) ... et du peuple.

    Outre des orfèvres et commerçants d'objets de piété deux industries profitaient pleinement de cette fréquentation :

    1) pour les adultes  les bouteilles de la passion (ne sont pas des jouets en bois, mais ça vaut le coup d'y jeter un oeil):"

    N'oublions pas que la manufacture de glaces de SAINT GOBAIN s'est implantée à 30 KM de là. Les ouvriers spécialistes du verre ne manquaient pas dans la région.

    Pour plus de détails (histoire du pèlerinage et photos de ces bouteilles )  voir cet excellent site des" objets d'hier"

    Les bouteilles de la passion

     

    ) Pour les enfants les jouets "pas cher"

     Le livre de H. d'ALLEMAGNE Histoire de jouets (H d'ALLEMAGNE) ( p. 81 à 94 )  détaille très bien l'histoire des bimbelotiers de  DE LIESSE N D à savoir :

    "Les forêt environnantes fournissant le bois, de nombreux "bimbelotiers" se sont installés. Pendant très longtemps ils étaient indépendants se fournissant en bois, fabricant les jouets et les vendant sur le pas de la porte."

    Planches prises dans l'ouvrage.

    F060 Les "bimbelotiers" de la ville de LIESSE NOTRE DAMEF050 Les "bimbelotiers" de la ville de LIESSE NOTRE DAME

    F060 Les "bimbelotiers" de la ville de LIESSE NOTRE DAME

    Voir Les jouets batons  

           Les jacquemarts

    Voir les trois cartes postales que j'ai eu la chance de dénicher,elles sont  très parlantes sur la vie de ces artisans, au 19 eme siècle bien entendu (vers 1885)  :

    F050 Les "bimbelotiers" de la ville de LIESSE NOTRE DAME

     

    http://ville-sissonne.fr/cartebig_popup.php?src=8400

     http://ville-sissonne.fr/cartebig_popup.php?src=8220

     GROSSES PRODUCTIONs :

     Les bimbelotiers ont aussi travaillé  pour des grossistes qui leur fournissaient la matière première (bois, roues,...) et prenaient les jouets qu'ils revendaient,  après complément  peinture par exemple,  jusqu'en Amérique ceci jusqu’à la fin du 19eme siècle environ.

    J'ai trouvé des renseignements très intéressants dans deux ouvrages de Monsieur MICHEL MANSON (Musée national de l'éducation et Université de VILLETANEUSE) ou il donne le résultat de ses recherches concernant un aperçu quantitatif (oh combien!!!) de la production des jouets à LIESSE

    JOUETS DE TOUJOURS

    Et un excellent article "Le tambour et la poupée" tiré de l'ouvrage collectif :

    le jouet, valeue et paradoxe d'un petit objet secret   Pages 151-152

    Exemples :

    - Commandes passées à Henri BLAT

    le 25/02/1784 par J N CLERJOT, marchand à LIESSE :

    200 grosses de trompettes (28.800) à livrer d'huy deux mois moyennant 180 livres.Jouet prêt à mettre en couleur. 

    - Le 5/10/1785 pour J L PREVOST avec bois fourni par l'acheteur, 100 grosses de trompettes (14.400) sans couleur pour 40 livres

    Il est bien évident que ces commandes ne peuvent être honorées que grâce à une équipe de tourneurs.

     Jean pierre AUBERT qui tient un grand magasin à LIESSE possédait environ trente mille pièces de jouets (inventaire effectué à son déces).

    Il fournissait plus de huit cent clients (parmi lesquels 35 marchand savoyards,45 marchands forains, 45 marchands roulants, sans compter les normands les lorrains.

    Il fournit aussi des boutiques de Paris (ex Havard un des grands magasins de jouets).

     

     Hypothèse sur la coloration  (supposition toute personnelle) :

    Tout laisse à penser que la coloration des jouets revenait aux femmes, si l'on en croit ce travail dans les autres centres de production :

    EZGUEBIRGE

     

    Le JURA : les femmes travaillaient à la "filette"                 Rubanage à la filette

     L'alpin chez lui : les "peinteuses" travaillent à domicile

     

    POUR FINIR

    Paul HERMANN dans son ouvrage 

     le-livre-d-or-des-jouets-en-bois-Paul-Hermann-

    signale :

    La maison DUBOST-JOUSSET faisait le commerce en gros des jouets de LIESSE et obtint dans les expositions en 1888 et 1889 diverses récompenses( N.B.  information prise dans l'ouvrage de H. d'ALLEMAGNE). L'activité a entièrement disparue sans laisser de trace (contrairement à ST CLAUDE qui lui faisait autrefois une rude concurrence, les jouets du JURA sont toujours bien connus).

    Ayant visité ce village tranquille en 1991, nous avons pu constater, comme souvent,combien une activité peut disparaitre sans laisser de trace.

    Liesse n'est pas loin du Chemin-des-Dames. Cette région fut complétement dévastée par les bombardements et les mouvements des troupes. ce fut sans doute le coup de grâce pour ces familles qui, pendant trois quart de siècles taillaient le bois pour en faire des souvenirs pour les pèlerins.

     

    N.B. nul doute que les pèlerinages à LA SALETTE et surtout LOURDES ont fait tomber dans l'oubli la vierge de LIESSE

     F050 Les "bimbelotiers" de la ville de LIESSE NOTRE DAME


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :